Des tâches complexes pour apprendre

n°510 - janvier 2014

Les élèves ont besoin de maitriser des procédures et des connaissances élémentaires, mais aussi de se confronter à la complexité de la vraie vie. Comment élaborer des situations stimulantes, qui permettent de transférer les acquis ? Est-ce possible avec les programmes, les examens ? Apprendre, ça ne peut pas être simple…

Vous êtes :
Particulier
Etabl. scolaire, association
Bibliothèque, médiathèque
Format
Prix
Quantité
Papier
8.33
Numérique*
8.33
Papier + numérique*
9.99
Format
Prix
Quantité
Papier
8.33
Numérique*
16.66
Papier + numérique*
24.98
Format
Prix
Quantité
Papier
8.33
Numérique*
24.99
Papier + numérique*
34.97

Description

Dossier coordonné par Sylvie Grau et Anne-Marie Sanchez


1. Un nouvel art d'enseigner ?
Certes, les "tâches complexes" ne sont peut-être qu'une nouvelle mode, des habits neufs pour de vieilles pratiques, une énième marotte de l'institution. Et puis tout n'est-il pas toujours complexe ? En faisant la part des choses, on trouve tout de même une approche des apprentissages féconde à bien des points de vue.

2. Dans toutes les disciplines
A entendre au sens large : les tâches complexes invitent rapidement à franchir les frontières disciplinaires trop tranchées, mobilisent toutes sortes de compétences, des savoirs divers à maitriser et à mettre en réseaux.

3. Entre l'école et le monde
Aller voir du côté de la complexité, c'est souvent relier des apprentissages scolaires et des situations sociales "pour de vrai". Se pose la question de l'utilité des savoirs scolaires dans la vie quotidienne, pour comprendre et agir sur le monde, et de la conscience qu'en ont les élèves.