14-18 : quel centenaire dans nos classes ?

Publication disponible uniquement au format numérique (PDF - epub), en téléchargement depuis notre site.

Ce dossier numérique souhaite avant tout contribuer à la réflexion sur ce que l’on veut étudier, analyser, comprendre. Il s'agit aussi d'outiller les enseignants désireux de mettre en œuvre des projets, de travailler sur le sujet en impliquant les élèves, en pratiquant une pédagogie active.

PRIX TTC
Particulier 8,00 €

Etabl. scolaire, association 16,01 €

Bibliothèque, médiathèque 24,01 €

*Le prix des publications au format numérique inclut une droit de diffusion dans la sphère privée de l'acquéreur.

Plus d'informations

Dossier coordonné par Jean-Michel Zakhartchouk et Laurent Fillion


Il sera utile aux enseignants qui voudront utiliser cet objet d'actualité, le centenaire, comme projet d'apprentissage dans leur classe. Il sera sans nul doute utile aussi pour une réflexion autour de l'idée même de commémoration dans un cadre scolaire.

On découvrira avec intérêt la multitude des possibles autour de cet enseignement de la Première Guerre mondiale. Et également, l'aspect patrimonial de cette guerre. Contrairement à ce qu'on pourrait passer, elle n'est pas devenue un objet exotique chez nos élèves. La mémoire collective de la guerre 14 est importante...  Et on s'étonnera peut-être de l’implication personnelle d’enseignants retrouvant des bribes d’histoire familiale et faisant partager celle-ci à leurs élèves. Une bonne occasion d’incarner des événements historiques majeurs.

Pourtant, à chaque fois, la mémoire, l'histoire personnelle débouche sur une mise en perspective historique, essentielle pour éviter les pièges listés par Antoine Prost et Charles Heimberg.

Ce dossier numérique souhaite avant tout contribuer à la réflexion sur ce que l’on veut étudier,
analyser, comprendre. Il s'agit aussi d'outiller les enseignants désireux de mettre en œuvre
des projets, de travailler sur le sujet en impliquant les élèves, en pratiquant une pédagogie
active. Autant d'occasions de développer des compétences diverses, par exemple celles
autour des archives, ou sur les différences et points communs entre fiction et Histoire.

Offre spéciale


Vous aimerez peut-être