Autorité, sanction, violences  Il y a 17 produits.

par page

Dans l’école de nos rêves, le pédagogue idéal est celui qui n’aurait pas besoin de punir : sanctionner laisse souvent un sentiment d’échec. Pourtant c’est une dimension de notre métier d’éducateur, et nous devons nous y préparer, aussi soigneusement que pour le reste.

Coordonné par Vijé Franchi et Gwenaëlle ColinCollection Repères pour agir, Scéren-CRDP d'Amiens et CRAP-Cahiers pédagogiques, 2005.

Comment comprendre ce qui se joue entre l’enseignant et ses élèves quand une classe devient « difficile » ? Que peut-on faire dans la classe, ou bien avec des ressources extérieures ? Comment tenir bon sur l’essentiel, les apprentissages ?

Que recouvre l’expression « violences à l’école », sans naïveté, en sortant des oppositions simplistes, dramatisation ou minimisation, victimes ou auteurs, répression ou prévention ? Quel rôle peut tenir l’école ? Et si, au lieu de rêver à une école sans violence, nous construisions une école où l’on prenne soin de notre jeunesse ?

Bavarde ou passive, agressive ou amorphe, évitant l'effort ou multipliant les malentendus, désespérément monotone ou inexplicablement changeante, composée d'élèves incapables de se concentrer ou de se mettre au travail tous en même temps, homogène, hétérogène... la classe difficile n'est jamais celle à laquelle nous nous sommes préparés !

Affichage de 13 - 17 produits sur 17