Éducation à l'Europe

Des témoignages de pratiques disciplinaires et transversales, des exemples de projets d’établissement ambitieux, des réflexions sur l’intérêt des échanges et des programmes européens. Comment faire émerger cette « conscience européenne » si souhaitable ? Dans ce numéro, un deuxième dossier pour faire le point sur l'enseignement de la lecture.

PRIX TTC
Papier
PDF*
Papier + PDF*
Particulier
7,20 €
7,20 €
Non disponible
8,60 €
Non disponible
Etabl. scolaire, association
7,20 €
14,40 €
Non disponible
21,49 €
Non disponible
Bibliothèque, médiathèque
7,20 €
21,59 €
Non disponible
30,09 €
Non disponible

*Le prix des publications au format numérique inclut une droit de diffusion dans la sphère privée de l'acquéreur.

Plus d'informations

Dossier sur l’éducation à l'Europe coordonné par Olivier Masson et Jean-Michel Zakhartchouk

Les Cahiers pédagogiques restent convaincus de l’importance d’une éducation à l’Europe qui soit ouverture aux autres, prise de recul sur soi et invitation aux échanges les plus divers. Cette conviction fait débat : être pour l’Europe, est-ce se soumettre à l’économie libérale ou vouloir contribuer à bâtir une histoire de paix ? Ce dossier propose des témoignages de pratiques disciplinaires (pas seulement en histoire-géographie) et transversales, des exemples de projets d’établissement ambitieux, des réflexions sur l’intérêt des échanges et des programmes européens. Comment faire émerger cette « conscience européenne » si souhaitable ?

Un entretien avec Bronsislaw Geremek et la relecture finale de François Audigier contribuent à répondre à cette question.

Deuxième dossier : Questions actuelles en lecture

Alain Bentolila (Observatoire National de la Lecture) fait le point sur la guerre des méthodes et développe ses propositions pour la « méthode intégrale ». Roland Goigoux (IUFM d’Auvergne) revient en détail sur sept erreurs récurrentes au sujet de la lecture... et répond au ministre en même temps. Jean-Pierre Astolfi (Université de Rouen) intervient sur les idées fausses en pédagogie et leur étonnante persistance. Du côté des classes, un directeur de Segpa explique ce que c’est que donner envie d’apprendre à lire à des adolescents de 14 ans qui se retrouvent au niveau du CP.

Offre spéciale

Vous aimerez peut-être