La philo en discussion

Multiplication de cafés philo, succès de livres philosophiques, création d’universités populaires... On assiste à une forte demande de philosophie dont témoigne aussi la revendication des élèves de lycée professionnel de bénéficier de cet enseignement, ou le développement de nouvelles pratiques philosophiques à l’école primaire.

PRIX TTC
Papier
PDF*
Papier + PDF*
Particulier
5,00 €
Non disponible
5,00 €
5,41 €
Non disponible
Etabl. scolaire, association
5,00 €
Non disponible
9,80 €
10,83 €
Non disponible
Bibliothèque, médiathèque
5,00 €
Non disponible
14,70 €
16,24 €
Non disponible

*Le prix des publications au format numérique inclut une droit de diffusion dans la sphère privée de l'acquéreur.

Plus d'informations

Coordonné par Françoise Carraud et Michel Tozzi

Multiplication depuis 1992 de cafés philo, succès de livres philosophiques, création d’universités populaires... On assiste à une forte demande de philosophie dont témoigne aussi la revendication des élèves de lycée professionnel de bénéficier de cet enseignement, ou le développement de nouvelles pratiques philosophiques à l’école primaire...
Paradoxe ! Pourtant, la terminale littéraire avec ses huit heures de philosophie voit le nombre de ses élèves fondre de manière significative, la discipline devient problématique à enseigner dans les lycées technologiques et dans certaines classes, les notes obtenues au baccalauréat sont très médiocres... Au lieu d’aborder la question de fond : « Comment enseigner à une classe d’âge, dans un lycée aujourd’hui massifié, une discipline jadis pensée pour des élèves socialement et scolairement sélectionnés ? », le débat se focalise depuis des années dans la profession sur le contenu des programmes, en occultant une réflexion pédagogique et didactique urgente.

Ce dossier analyse les impasses actuelles et ouvre des pistes de réflexion et de pratique.

Également dans ce numéro, un dossier sur l'école en Finlande.

Offre spéciale

Vous aimerez peut-être