Catalogue

Une pratique scolaire fréquente, importante, qu’on croit à tort réservée à l’enseignement du français. Ce numéro aborde l’organisation et les fonctions de la description dans diverses matières et en formation (mémoires professionnels), ainsi que dans des pratiques sociales comme... les petites annonces. Des réflexions, mais aussi des propositions de...

Comment définir l'identité professionnelle enseignante ? Selon quels critères et comment l’explorer ? Dans ce dossier, des enseignants se risquent à raconter leur travail, à se raconter dans leur travail ; beaucoup de récits passionnants de profeseurs débutants ou retraités, du premier ou du second cycle.

De la gestion mentale au GEREX en passant par le PEI, les ARL et l’arbre des connaissances, on verra à travers des analyses, des témoignages et des controverses que ni « la technique » ni « les contenus » ne suffisent : ne s’agit-il pas d’abord de faire en sorte que celui qui apprend apprenne à partir de ce qu’il est ?

Une sous-culture ? Un intrus qui n’a pas sa place dans notre noble institution, ou alors seulement comme un auxiliaire pour accrocher les regards dans les manuels ? Ou une forme d’expression qui a toutes ses lettres de noblesse et qui a nourri l’imaginaire de beaucoup d’entre nous.

Dans quelle mesure l’organisation des structures scolaires (direction, emploi du temps, agencement de l’espace, constitutions des équipes, projets) pilote l’activité pédagogique, la contraint, l’étouffe ou, au contraire, sert de cadre à une démarche qui l’inspire ?

Souvent nous pensons, disons que nous avons trop d’élèves mais, à quel nombre se situe le trop ? Maternelle à trente, classe de 2de à trente-cinq, amphi à cent-cinquante ?

Comment s’y prend-on pour favoriser l’émergence de l’esprit critique chez les élèves ? Comment l’esprit critique convoque-t-il, transversalement, les savoirs pour porter un regard averti sur le monde d’aujourd’hui ? Ce dossier aborde aussi bien des aspects théoriques, politiques que pédagogiques.

L’accompagnement est-elle une nouvelle forme d’apprentissage et de formation, ou bien une démarche spécifique visant à faire évoluer le métier d’enseignant et de formateur ?

La territorialisation éducative est-elle une menace ou une chance pour l’intérêt général ? Voici un dossier qui permet de s’interroger sur les liens qu’entretient l’école avec son « milieu ».

La confrontation de l’école avec un objet technique instable pose problème, et les promesses de bouleversements pédagogiques ne se confirment pas si simplement. Ce dossier propose un état des lieux des pratiques et des débats en cours au moment de sa parution.

Un peu d'histoire et quelques perspectives, des questions sur les fameux « moyens » et leur utilisation, des témoignages de pratiques culturelles (sciences, arts..) conçues autrement que comme des « cerises sur le gâteau », des pistes pour la formation des enseignants : l'éducation prioritaire, toujours vivante !

Des descriptions et analyses de démarches et de structures pour les élèves en rupture d'école. Les fonctionnements, les résultats de ces établissements attestent qu’il existe des alternatives pour les floués de l’offre scolaire traditionnelle.

Un dossier qui plaide pour « mettre la science en culture » dans un monde déconcertant, remettre en route la pensée face à tout ce qui s’y oppose, vaincre notre peur de la complexité comme citoyens et comme enseignants.