L'école dans la société  Il y a 47 produits.

par page

Si la transmission d’une culture commune est une mission première de l’école en vue d’assurer un minimum de partage de savoirs et de valeurs, l’école ne peut ignorer aujourd’hui le double défi de préservation de la diversité culturelle et du nécessaire dialogue interculturel. Ce dossier rassemble les analyses et réflexions pertinentes d’experts et de...

Morale, ou plutôt éthique? Quelle laïcité dans l'école de la République ? L'enseignement de ces notions a contribué à la constitution de la citoyenneté française ; mais dans les moments de tensions, elles sont souvent instrumentalisées. Comment garantir la neutralité des principes d’action et de jugement, les transmettre à tous les élèves ?

Publication disponible uniquement au format numérique (PDF), en téléchargement depuis notre site. L’école doit devenir partie prenante des territoires afin que se bâtissent alliances et fédérations. Tous les temps et les lieux éducatifs dans le territoire peuvent contribuer à l’acquisition par tous d’un socle commun, à la réduction des inégalités.

Olivier Maulini, Monica Gather Thurler ESF 2014.

Qu’est-ce qui fait qu’un enseignant, un éducateur, sort des sentiers battus et s’avance sur les chemins de l’expérimentation et de l’innovation ? Qu’est-ce qui le met, l’a mis en mouvement ? Quels sont les utopies, les projets, les rêves, les modèles peut-être qui font entrer dans un collectif, un mouvement pédagogique ?

Le mythe de l’égalité républicaine, nous n’y croyons plus trop, nous savons bien que certains élèves «  sont plus égaux que d’autres  ». Nous ne sommes pas naïfs. Mais pour la plupart, enseignants et acteurs de l’éducation, nous pensons travailler à la promotion de tous et souhaitons souvent pouvoir «  compenser  » les inégalités.

Qui donc fait les programmes scolaires, qui devrait les faire, selon quels critères ? Les programmes pour quoi faire dans le quotidien des classes ? Il y a ce qu'on choisit de ne pas faire, ou bien de faire en plus, sans parler de ce que l'on arrive pas à faire. Et voilà maintenant le socle commun au programme des enseignants...

Comment adapter l’éducation à l’orientation aux besoins de chaque élève, en prenant en considération les plus fragiles ? Comment concilier les compétences et le rôle de chaque acteur ? Comment éduquer à l’autonomie, développer l’estime de soi dans un système qui aiguille le plus souvent uniquement en fonction des résultats scolaires ?

Des témoignages de pratiques disciplinaires et transversales, des exemples de projets d’établissement ambitieux, des réflexions sur l’intérêt des échanges et des programmes européens. Comment faire émerger cette « conscience européenne » si souhaitable ? Dans ce numéro, un deuxième dossier pour faire le point sur l'enseignement de la lecture.

Réfléchir sur le socle commun, c’est prendre au sérieux les idéaux démocratiques, rien de moins. Mais ce n’est pas magique : l’idée ne portera ses fruits que si elle traduit une détermination politique de faire en sorte que l’école combatte les inégalités qui lui préexistent au lieu de les renforcer.

Comment mettre le partenariat en place dans l’école qui n’y consent qu’en occupant une position centrale ? Comment dépasser les obstacles que sont les enfermements des acteurs et quelle formation pour tous les personnels impliqués ? Enfin, comment les actions éducatives concertées transforment-elles les pratiques des uns et des autres ?

Oui, parfois ou souvent, les élèves nous posent problème. Ils nous mettent en difficulté, nous conduisent à des questionnements imprévus et nous forcent à inventer de nouveaux modes de faire ou d’être.

Affichage de 25 - 36 produits sur 47